Contact Facebook Flickr

être animateur jardinier

 les giroflées ravenelle, la chrysomèle noire et les mains

au jardin, un nichoir à moineau, le pastel de l'églantier et une botte de radis

Un temps à réaliser soi-même, à découvrir ensemble un savoir-faire, se servir de ses mains, de la simplicité.

 

animateur jardinier, entre science et art, entre cognitif et émotionnel

Être animateur, c’est favoriser les savoirs, savoirs-faire et savoirs-être.
Le jardinier amène des savoirs-faire de connaissances rationnelles et objectives de techniques de jardinage, entre biologie, chiffres et plans, santé, économie, histoire.
Le jardin, amène également du bien-être, de l’émotion.
Couleurs et volumes, esthétiques des végétaux, parfums, émerveillement.
Enfin, les ateliers du jardin accueillent les ressources de chaque participant.

Comme un atelier d’art animalier ou botanique, ou de science de la nature, un atelier au jardin est à la fois objectif, rationnel, lucide; et imaginaire, émotionnel et créatif.
Le rationnel et l’émotionnel sont en synergie et en deviennent complémentaires.
Ils permettent, je pense, de ne pas être dans des pensées cloisonnantes ne reliant pas raison et émotion, matière et esprit, nature et culture.

des objectifs d’ateliers au jardin

Les ateliers au jardin permettent de tisser des liens émotionnels, mais aussi notionnels, méthodologiques et comportementaux.

des objectifs notionnels
Une connaissance et une découverte objective du jardin, des techniques, des plantes et animaux, est un bon préalable à la compréhension du vivant, de la biologie, de l’environnement, ou encore de l’histoire ou de l’art.
– l’unité et la diversité des plantes et animaux,
– les cycles de vie,
– la biodiversité,
– les équilibres et évolutions;
– le jardin vu par l’art,
– l’histoire des jardins et de l’agriculture.

Ces ateliers peuvent s’organiser autour d’un regard systémique telle une lecture de paysage.

des objectifs méthodologiques
Les ateliers au jardin peuvent aborder diverses approches et modes de création :
– approche naturaliste et analytique, artistique ou scientifique,
– approche artistique et émotionnelle, artistique ou scientifique,
– approche ludique, récréative,
– approche systémique.

des objectifs émotionnels
– la connaissance personnelle et son chemin des possibles,
– la découverte de soi et de ses émotions et compétences,
– le « savoir-être-satisfait » d’avoir participé et œuvré,
– chacune et chacun sa place dans l’apprentissage et l’ouvrage,
– la participation par la sensibilisation à la protection des milieux et paysages.

des objectifs comportementaux
Le jardin permet des attitudes de bienveillance et de connaissances vis-à-vis de soi, de l’autre, du jardin lui-même et de sa biocénose.
– moments individuels et de petit groupe,
– autonomie et vie du groupe,
– bien être pendant la séance (le corps, le dos, l’esprit)
– liberté créative, inspirations, techniques en commun, plaisir à créer pour soi et pour l’autre.

 

conclusion, triangle et pratiques

L’atelier au jardin pose un regard global sur les sciences, l’art, l’histoire, nos actualités, l’évolution de nos besoins.
Le jardin reçoit, répond à la demande, anime par des méthodes actives, met les visiteurs et les enfants en situation d’apprentissage souplement accompagnée. Il est également le lieu de découvertes et d’échanges entre le rationnel et l’émotionnel, les sciences et les arts.

Au jardin, trois objectifs permettent, autour d’un triangle équilibrant pédagogie, enfant et jardin,
– de favoriser l’épanouissement des enfants ou des visiteurs,
– et découvrir toute la diversité des légumes et fruits, des arbres et fleurs, des animaux et végétaux sauvages, de tout ce petit monde vivant,
– de rencontrer et d’inviter les métiers liés au jardin et au paysagisme.
éric

une anémone, un aster et une rose

des livres au jardin

Science :
Francis Hallé est botaniste et biologiste.
« Ce volume restitue toutes les grandes questions que soulève actuellement la connaissance des plantes ainsi que toutes les directions empruntées par les recherches contemporaines. » Fayard

Sous la direction de Francis Hallé, Aux origines des plantes, tome 1, Fayard
 

Paysage :
Gilles Clément
Un recueil de textes et d’articles écrits par Gilles Clément, paysagiste, présentés par Louisa Jones,
questionnant de façon à la fois poétique et documentée le rapport avec la Terre, le jardin, et la gestion de ses écosystèmes.

Louisa Jones, Gilles Clément, Où en est l'herbe, Actes Sud
 

Histoire :
Philippe Prévôt auteur, est spécialiste de l’histoire des jardins. Il est responsable du service Patrimoine à l’Office de tourisme de Bordeaux.
« L’histoire des jardins, c’est celle de l’Homme: elle en reflète la culture, les savoirs, les utopies et les modes. » Éditions Ulmer.
Philippe Prévôt, Histoire des jardins, Éditions Ulmer
 
Art :
Brent Elliott « was librarian of the Royal Horticultural Society from 1982 to 2007, and since 2007 has been the Society’s Historian. He is the author of Victorian Gardens (1986), Treasures of the Royal Horticultural Society (1994), The Country House Garden (1995), Flora: an Illustrated History of the Garden Flower (2001), The Royal Horticultural Society: a History 1804-2004 (2004), and most recently, RHS Chelsea Flower Show: a Centenary Celebration (2013). And for 25 years he was a member of the Historic Parks and Gardens Committee/Panel of English Heritage. »
Gresham College.
« Flora raconte en images l’extraordinaire épopée de ces plantes populaires,
depuis l’espèce sauvage dans sa contrée d’origine jusqu’à la variété domestique de nos jardins.
Flora est le compagnon idéal des après-midi au jardin. » Delachaux et Niestlé
Brent Elliott, Flora, une histoire illustrée des fleurs de jardin, Delachaux et Niestlé
 
Technique :
Heinz Erven est le pionnier de l’agriculture biologique.
« Mon paradis » ce sont sa ferme et son jardin, à Remagen en Rhénanie-Palatinat.
32 années d’expérience dès 1948, d’un praticien du maraîchage et de l’arboriculture biologique.
Une biographie touchante, l’Histoire aussi, de beaux textes, de solides bases et des pistes,
écrit en 1981 avec Ursula Venator et Dietmar Schröder. Terre Vivante.

Heinz Erven, Mon paradis, Terre Vivante
 
Imaginaire, jardinage :
Peter Brown est né dans le New Jersey. Enfant, il passait ses journées à dessiner les animaux de la ferme ou du zoo et apprenait la peinture avec son grand-père.
« Dans une ville triste et grise, où pas un brin d’herbe ne poussait, vivait un petit garçon nommé Liam. Un jour, en explorant une voie de chemin de fer désaffectée, il découvrit un îlot de plantes sauvages qui avaient bien mauvaise mine. Liam ne connaissait rien au jardinage mais il décida de les aider. Bientôt, il se sentit devenir un vrai jardinier et son îlot de plantes sauvages un vrai jardin. Et puis vint à ce jardin pas comme les autres des envies de voyage… et à toute la population l’envie de jardiner… Une jolie fable qui célèbre la persévérance, combat la morosité et plaide pour un monde plus vert, servie par des illustrations tour à tour poétiques et humoristiques.
Un très bel album à l’esprit vintage pour un message intemporel. » Éditions NordSud

Peter Brown, Le Jardin Voyageur, Éditions NordSud